Aussi, M. le Maire et la gendarmerie organisaient une réunion publique à ce sujet, le lundi 4 février à 19h00 dans la salle du Pré Romain.

Beaucoup de parents d’élèves scolarisés à Orgerus s’étaient déplacés, l’information ayant été communiquée aux d’élèves de maternelle et primaire, ainsi qu’aux collégiens de 6e et 5e.

M. le Maire et les responsables des établissements scolaires ont d’abord rappelé les faits qui ont mobilisé les gendarmeries de Septeuil et La-Queue-lez-Yvelines ainsi que certains services de Mantes et Rambouillet, puis tenu à rassurer les parents. Sans remettre en cause la parole des enfants, ils ont déploré le colportage d’informations non vérifiées et rappelé la seule règle à tenir dans de tels cas : contacter la gendarmerie.

Cette dernière, dont on peut déplorer l’absence pour cause de classement sans suite du dossier faute de faits probants, s’est engagée à animer des séances de sensibilisation à destination des collégiens.

M. le Maire a par ailleurs informé avoir déjà entamé des discussions pour la mise en place de caméras de vidéosurveillance et envisagé un panneau d’affichage lumineux pour diffuser des informations communales.