Le plan Ecophyto, mis en place suite au Grenelle de l’environnement de 2007, fixait plusieurs objectifs :

  • réduire de moitié de l’usage des pesticides à horizon 2018,
  • tripler les surfaces cultivées en bio d’ici 2012,
  • et porter à 20% la part du bio dans la restauration collective.

Autant le dire, les résultats sont décevants. Aujourd’hui la réduction de l’usage des pesticides n’a pas été amorcée, seules 4% des surfaces sont cultivées en bio et à peine 3% des repas servis en restauration collective publique le sont.

Comprenant les enjeux tant économiques, sociaux, écologiques que sanitaires liés à cette situation, de nombreux maires ont engagé des mesures pour introduire ou développer l’alimentation bio dans les cantines et réduire voire supprimer l’usage de pesticides sur les espaces publics municipaux (surfaces non agricoles).

0 phyto 100% bio s’est ainsi donné comme objectifs de recenser, encourager et valoriser les bonnes pratiques, d’interpeller les “mauvais élèves” et d’inciter l’ensemble des communes à s’améliorer.